Sustainable Slopes, la charte environnementale pour un développement viable des centres de ski
Comme la valeur de notre environnement naturel est inestimable, Tremblant endosse la charte Sustainable Slopes développée par la National Ski Areas Association. Ainsi, Tremblant se dote d'un outil supplémentaire pour s'assurer que l'évolution du domaine skiable et du village se fait dans le respect de l'environnement. La charte énonce des principes qui guident nos décisions pour une utilisation durable des ressources naturelles.

Les principes de la charte couvrent les champs d'activités suivants :
  • Planification, design et construction
  • Gestion de l'eau : qualité et quantité, fabrication de neige, installations, arrosage et activités d'été
  • Gestion des eaux usées
  • Gestion de l'énergie : fabrication de neige, installations, remontées mécaniques et flotte de véhicules
  • Réduction des déchets, réutilisation de produits et recyclage
  • Gestion des matières dangereuses
  • Gestion de la faune et des poissons
  • Gestion de la flore
  • Milieux humides et riverains
  • Qualité de l'air
  • Environnement visuel
  • Transport
  • Formation et éducation
Tremblant au coeur du développement durable
Tremblant veut s'assurer que les générations futures puissent vivre des expériences en nature tout aussi enrichissantes que celles que nous vivons aujourd’hui. Afin de continuer à offrir une expérience de qualité dans un milieu naturel riche de par sa beauté et sa diversité, Tremblant s'engage à revoir continuellement ses activités et pratiques de manière à ce qu'elles soient toujours plus compatibles avec les principes de développement durable.

Dans le but de respecter ces valeurs, nous observons les principes suivants :
  • Respecter les lois et règlements applicables en matière d'environnement
  • Prendre les mesures nécessaires pour prévenir la pollution, conserver et utiliser rationnellement les ressources naturelles indispensables à nos opérations et mettre en place des plans d'urgence pertinents
  • Évaluer et documenter systématiquement nos performances environnementales de manière à les mesurer et à appliquer le principe d'amélioration continue
  • Mettre de l'avant les principes de la charte Sustainable Slopes que nous avons endossée pour une utilisation durable des ressources naturelles
  • Communiquer à notre personnel, nos entrepreneurs, nos fournisseurs, la communauté et nos invités notre engagement à améliorer notre performance en matière d'environnement
Même si la reconnaissance ne constitue pas une priorité dans l’élaboration de ses politiques de développement durable, Tremblant est honoré de recevoir des prix qui soulignent les efforts assidus de ses employés en matière d’environnement.

Nomination aux Phénix de l’Environnement - 2014
La réputation des Phénix de l’Environnement n’est plus à faire. Il s’agit de la plus haute distinction environnementale au Québec, récompensant l’excellence en matière de développement durable. Station Mont Tremblant a mis en candidature son programme de réduction des matières résiduelles acheminées au site d’enfouissement grâce à l’introduction du compostage dans les différentes aires de restauration de la Station (Chalet des Voyageurs, Grand Manitou et Fourchette du Diable). Le projet a été retenu comme finaliste et l’équipe est invitée au Salon rouge de l’Assemblée nationale à Québec dans le cadre du gala où seront annoncés les gagnants le 18 septembre prochain.

Prix Environnement et développement durable - 2014
Depuis 2005, le tri sélectif de déchets est bien implanté à Station Mont Tremblant. Toujours avec l’intégration du compostage dans la stratégie de réduction des matières résiduelles, l’entreprise a reçu le prix Environnement et développement durable 2014 décerné par l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ). « Les enjeux environnementaux sont certainement une priorité pour nous, mais ce genre de programme a une portée encore bien plus grande puisqu’il éduque nos employés, nos visiteurs et nos enfants à des pratiques environnementales saines bien au-delà de nos installations. Cet héritage pour l’environnement et pour nos enfants nous rend très fiers » mentionne Patrice Malo, Président et chef de l’exploitation de Station Mont Tremblant.

Actions

De la réduction des déchets destinés à l'enfouissement à la protection de frayères, en passant par le compostage, Tremblant pose des gestes concrets.

Découvrez ces nombreuses actions ci-dessous.

Respect des écosystèmes
Dans le but de respecter la nidification des oiseaux forestiers, le déboisement de la piste L'Algonquin a été effectué en plein hiver. Des travaux faits entre avril et la mi-août auraient augmenté le risque de mettre à terre des arbres porteurs de nids ou des jeunes encore au nid. La période hivernale offre un autre avantage : les déplacements sont faits sur la neige, ce qui réduit l’érosion du sol.

tremblant environment
Sans mesures de protection bien conçues, la construction de pistes de ski en montagne peut mener à de sévères problèmes d'érosion et de qualité de l'eau. Tremblant est fière d'avoir développé au fil des ans une méthode de construction qui limite les impacts sur l'environnement : construction de haut en bas en une seule étape, l'équipe de stabilisation qui suit l'équipe de construction, utilisation d’un hélicoptère au besoin, etc.

tremblant environment
Des peuplements de chênes ont été découverts à proximité du Versant Soleil. Le tracé de la piste L'Algonquin a d’ailleurs été ajusté pour tenir compte de l'existence d’un tel peuplement dans le secteur. Il est intéressant de noter que la présence de peuplements purs de cette espèce est passablement rare à notre latitude.

tremblant environment
Lors de pluies, le village piétonnier se draine vers le marais situé près du stationnement P-1 et le lac Miroir. Pour éviter tout déversement de sel dans ces plans d’eau, le gravier est le seul abrasif utilisé en hiver. De plus, le gravier est récupéré à la fin de chaque saison de ski puis réutilisé l’année suivante.

tremblant environment
Les corridors de cerfs observés dans les ailes du Versant Soleil ont été répertoriés et cartographiés afin qu'on puisse tenir compte du déplacement des cerfs lors de l'aménagement du territoire du Versant Soleil.

tremblant environment
Chaque année, Tremblant utilise environ 1,3 million de mètres cubes d’eau pour fabriquer de la neige mécaniquement, soit l’équivalent de 430 piscines olympiques.

Comment fabriquons-nous la neige ?
Pour commencer, il est important de préciser que la fabrication de neige est un processus essentiellement mécanique qui ne requiert aucun produit chimique. La neige de culture se fait à partir de trois ingrédients : l’eau, l’air et le froid.

De manière générale, nous produisons de la neige lorsque la température extérieure est inférieure à -8 °C. Deux types de canalisation sont utilisés : l’un transporte de l’eau non traitée, puisée dans une source d’eau naturelle, et l’autre transporte de l’air sous pression. Ces canalisations sont raccordées à des enneigeurs — aussi appelés « tours » ou « canons » — qui sont répartis dans différentes pistes de ski. Les enneigeurs projettent de fines gouttelettes d’eau dans les airs, où elles se transforment en neige grâce au froid.

tremblant eco

D’où provient l’eau que nous utilisons ?
Le lac Tremblant et la rivière du Diable constituent nos deux sources d’alimentation en eau. Nous utilisons en moyenne 1,3 million de mètres cubes (m3) d’eau par hiver pour fabriquer de la neige. Ce volume correspond à un peu plus de 430 piscines olympiques (1 piscine = 3 000 m3);75 % de ce volume provient du lac Tremblant et 25 % de la rivière du Diable. En pointe de production, notre système utilise 8 000 gallons/minute (c'est-à-dire 30 m3/minute).

Le lac Tremblant s’étend sur une superficie de près de 10 km² et atteint 91 mètres (300 pieds) de profondeur ! Le volume d’eau du lac Tremblant est impressionnant : 231 millions de m3, soit l’équivalent de 77 000 piscines olympiques. La quantité d’eau quotidienne puisée dans le lac pour la fabrication de neige est de beaucoup inférieure à la quantité d’eau déversée par les divers affluents au cours de la journée.

La rivière du Diable est le principal affluent de la rivière Rouge, elle-même affluent de la rivière des Outaouais. Prenant sa source dans le lac du Diable situé dans le Parc national du Mont-Tremblant, la rivière du Diable s’étend sur 116 km et possède un bassin versant d’une superficie de 1 185 km2.

tremblant eco tremblant eco

Avons-nous l’autorisation de prélever cette eau ?
Oui. Depuis mai 1993, Tremblant est autorisé à prélever l’eau du lac Tremblant à raison de 6 000 gallons par minute (gpm), soit un peu plus de 30 000 m3 par jour, l’équivalent de 10 piscines olympiques.

De même, Tremblant est autorisé depuis septembre 2001 à prélever l’eau de la rivière du Diable pourvu que celle-ci ait un débit suffisant. Si le débit de la rivière est inférieur à une valeur appelée « débit minimum écologique », nous devons cesser nos prélèvements. Actuellement, nous y prélevons jusqu’à 2 000 gpm, soit 10 900 m3 par jour, l’équivalent de 3,6 piscines olympiques. Ces résultats sont examinés par la Ville de Mont-Tremblant sur une base quotidienne. Ils sont également analysés sur une base annuelle par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

tremblant eco
Lacs
En 2010, nous avons planté plusieurs centaines d’arbustes autour du lac Lumière au Versant Soleil, de même qu'autour du lac du trou no. 2 au golf Le Géant. Ces travaux visaient à redonner un caractère plus naturel aux berges auparavant occupées par de la pelouse. En plus d’améliorer l’aspect visuel, ces travaux enrichissent la biodiversité du site.

tremblant environment

Stationnement VIP
En 2012, 60 arbres et 380 arbustes ont été plantés lors du réaménagement du stationnement VIP. Maintenant pavé, ce stationnement se draine vers des fossés plantés de végétaux et reliés à des jardins d'eau. Ces aménagements protègent dorénavant le marais bordant l'aire de stationnement.

tremblant environment
Propriété de Station Mont Tremblant, les terrains forestiers situés de part et d’autre de la rivière du Diable, entre les golfs Le Géant et Le Diable, ont été reconnus officiellement comme réserve naturelle en milieu privé en mars 2014. La réserve naturelle de la Rivière-du-Diable protège à perpétuité 74 hectares de terrain comprenant 3 kilomètres des berges de la rivière du Diable.

tremblant environment


Qu’est-ce qu’une réserve naturelle en milieu privé ?
Afin d’appuyer les propriétaires fonciers dans leur volonté d’assurer, sur leurs propriétés, la sauvegarde des écosystèmes, des espèces ou des paysages qu’ils tiennent à protéger, le gouvernement du Québec a adopté, le 18 décembre 2002, la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. Cette loi permet au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques de reconnaître l’implication des propriétaires en accordant le statut de réserve naturelle à leurs propriétés.
En 2005, avec l'appui de la firme Biofilia, une quarantaine de seuils en bois ont été installés sur le ruisseau Mercier localisé dans le village de Mont-Tremblant. Ces seuils permettent d'améliorer le potentiel de l’habitat du poisson : ils augmentent l’oxygénation de l’eau et dégagent des zones de gravier propices pour la fraie.

tremblant environment
Tremblant fait partie d'un regroupement régional indépendant qui comprend les six golfs de la ville de Mont-Tremblant. La protection de l’environnement est l'objectif premier de ce comité. C'est ainsi que depuis 2003, le groupe recourt aux services d’un consultant externe pour procéder à un suivi environnemental unifié. Dans le but de protéger la qualité de l’eau dans la rivière du Diable, près de 2 000 analyses de fertilisants et de pesticides sont effectuées chaque année. Ces données sont ensuite partagées avec la Ville de Mont-Tremblant et le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

tremblant environment
Construction
D’un point de vue technique, l’aménagement du lac Lumière au Versant Soleil représentait un véritable défi. Nous avons dû aménager une digue de 150 m de longueur et 10 m de hauteur pour ensuite creuser jusqu'au roc, tout en nous assurant de protéger une frayère de truites mouchetées qui se trouvait en aval. Ce défi a été relevé avec grand succès et les analyses démontrent que les poissons de cette espèce y fraient encore à tous les ans.

tremblant environment

Gestion des températures et des débits
Le lac Lumière au Versant Soleil est muni de sondes de température et de débit. Ces sondes permettent de suivre en temps réel l'évolution des températures et des débits du lac et du ruisseau situé en aval du lac. Lors des chaudes journées d'été, un système automatisé actionne une vanne qui prélève de l’eau froide en profondeur de manière à rafraîchir l'eau du ruisseau. En été, sans ce système, l'eau du ruisseau deviendrait trop chaude pour les poissons. Des analyses étalées sur cinq ans démontrent que le système automatisé est efficace.

tremblant environment
Qualité de l’air et réduction des gaz à effet de serre
Depuis février 2011, Tremblant a pris plusieurs initiatives dans le cadre du programme Coupe ton moteur mis en place par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), avec la collaboration de l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ). Ce programme vise à réduire la marche au ralenti.

La marche au ralenti, vous connaissez ?
La marche au ralenti consiste à laisser tourner inutilement le moteur d’un véhicule lorsqu’il est immobilisé.

Pourquoi faut-il couper son moteur ?
La marche au ralenti produit des émanations nocives, responsables des changements climatiques : le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de carbone (CO2) et l’oxyde d’azote (NOx). Issues de la combustion de l’essence, ces molécules constituent ce qu’on appelle des gaz à effet de serre (GES). Les émissions de GES contribuent au réchauffement climatique et peuvent être réduites simplement en coupant votre moteur.

Comment puis-je contribuer à ce programme ?
C’est très simple : en coupant votre moteur lorsque votre voiture est à l’arrêt pour trois minutes ou plus. Repérez l’affiche Coupe ton moteur dans les stationnements P1, P2 et VIP, au Chalet des voyageurs et au Service à la clientèle.

Comment Tremblant contribue-t-il à ce programme ?
Des formations sur le programme Coupe ton moteur ont été offertes à nos équipiers qui utilisent des véhicules. Des rencontres d’information ont aussi été tenues avec les chauffeurs des navettes circulant sur le site.

tremblant green
Nous avons muni nos dameuses d'un petit appareil qui s'apparente à une boîte noire. Cet appareil enregistre plusieurs données utiles aux gestionnaires, par exemple la durée des périodes de marche au ralenti, l'évolution du régime du moteur et les habitudes de freinage. Ces données visent à identifier les pratiques qui consomment le plus de carburant. Une fois cernées, les pratiques énergivores sont réévaluées et corrigées, pour être ensuite communiquées aux employés lors de formations.

tremblant green
En 2011, l'équipe du service Entretien site et bâtiments a acquis un véhicule fonctionnant entièrement à l'électricité. En plus d'améliorer le bilan des GES de Tremblant, ce véhicule est complètement silencieux.

tremblant green
La télécabine Casino Express, qui relie le versant sud au Versant Soleil, est un moyen de déplacement électrique qui limite l'utilisation de la voiture. Lorsque ce mode de transport n'est pas en fonction, un service de navette relie les deux endroits.

tremblant green
En participant au Comité d'actions stratégiques de la Ville de Mont-Tremblant, Tremblant s'est impliqué dans la création du réseau local d’autobus. Avec une moyenne de 200 000 passages par année, ce service contribue grandement à la diminution de l'utilisation de la voiture.

tremblant green
En 2006, dans le but de réduire les émissions de gaz nocifs pour l'environnement, les voiturettes à essence du golf Le Diable ont été remplacées par des voiturettes électriques.

tremblant green
L'aménagement du village à la base du mont Tremblant est caractérisé par un noyau central dense favorisant les déplacements à pied. De plus, la plupart des établissements hôteliers et développement résidentiels sont munis d'accès skiables ou sont desservis gratuitement par un réseau de navettes. Cette organisation limite l'utilisation de la voiture, réduisant par le fait même la pollution de l'air. Favoriser la densification du secteur par rapport à un développement plus étalé réduit également le taux de déboisement par unité d’habitation.

tremblant green
Gestion de l'énergie et de l'eau
Les luminaires utilisés au Versant Soleil et dans le stationnement VIP sont respectueux du « ciel noir », c'est-à-dire qu’ils envoient peu de lumière vers le ciel. Cette initiative favorise les activités de l’observatoire astronomique du Domaine Saint-Bernard qui comprend un télescope de 16 pouces sensible à toute pollution lumineuse.

tremblant energy
Dans le but de réduire sa consommation énergétique, Tremblant a remplacé la quasi-totalité de ses enneigeurs — près de 900 canons — entre 2005 et 2007. Les anciens canons énergivores ont été remplacés par des canons à plus faible consommation d'air comprimé, ce qui a réduit de 30 à 40 % la consommation d'énergie requise pour l’enneigement artificiel.

tremblant energy
Le chalet à la base du versant nord de la montagne a fait l'objet de rénovations majeures en 2005. En plus d'avoir meilleure apparence, le bâtiment est désormais mieux isolé. Il consomme également moins d'eau puisque certains équipements sanitaires plus performants, tels que des urinoirs sans eau et des robinets à détecteur de mouvement, ont été installés.

tremblant energy
Depuis 2009, l'arrosage des aménagements paysagers au versant sud n'utilise plus d’eau potable. L'eau requise est puisée dans le lac Miroir et n'est pas traitée. Elle est prélevée à l'aide d’une pompe puis acheminée vers le village piétonnier. L’arrosage se fait la nuit ou tôt le matin afin de diminuer la perte d’eau par évaporation.

tremblant energy
Gestion des matières résiduelles
L’équipe du service Entretien site et bâtiments a recueilli près de 562 tonnes de matières recyclables au centre de villégiature entre janvier et décembre 2013. Sur le plan du volume, cette masse correspond à 163 conteneurs de 40 verges3, de quoi remplir la superficie d’un terrain de football sur 1,2 m de hauteur (près de 4 pieds !). Comme résultat de ces efforts, 6 520 verges3 de matières réutilisables ont été détournées de l’enfouissement.

tremblant management
Nos assiettes et les bols jetables sont dorénavant en carton, et compostables, plutôt qu'en plastique. De plus, depuis décembre 2013, les couverts et les déchets de table de nos cuisines et cafétérias sont acheminés à Chertsey dans la région de Lanaudière pour être transformés dans un composteur industriel.
tremblant management
La patrouille de ski, avec l'appui du service des Ressources humaines, a contribué à l’acheminement de 40 caisses de vêtements au Népal. Cette action a contribué à la qualité de vie de gens vivant dans le besoin, tout en réduisant la quantité d’objets destinés à l’enfouissement.

tremblant management
Depuis plusieurs années, le lait, la crème à café et certains condiments sont offerts en vrac à la cafétéria Grand Manitou. Cette action réduit les déchets liés au suremballage des aliments en portions individuelles.
Nous sommes fiers des actions de développement durable prises dans la plupart de nos hôtels :
  • Toutes les chambres sont munies de bacs à recyclage
  • Nos équipes utilisent des produits nettoyants sans phosphate et sans danger pour l'environnement
  • Les restants de rouleaux de papier hygiénique sont installés dans les salles de bains réservées aux employés
  • En hiver, la température des chambres inoccupées est réglée à 18 °C (65 °F)
  • Tous les foyers à gaz sont équipés d’une minuterie
  • Toutes les lumières sont éteintes après chaque départ et à la suite du nettoyage des unités
  • Notre politique d’entretien des serviettes vise à réduire la consommation d’eau, de détergents et de chlore.
Partenaires et fournisseurs externes
Tremblant a intégré à sa politique d’approvisionnement des objectifs visant le respect de l'environnement et de la société. Nous nous joignons ainsi aux autres entreprises qui s’engagent à influencer favorablement le marché. L’objectif est double : inciter nos fournisseurs à offrir des produits durables et adopter de bonnes habitudes écologiques.
Au niveau régional, Tremblant est fortement impliqué au sein de l'Alliance pour une Gestion Intégrée et Responsable du bassin versant de la rivière du Diable. En plus d'être un partenaire financier majeur, Tremblant siège sur différents comités et contribue à l’avancement de la connaissance et à l'élaboration de solutions pour notre milieu. Cet organisme, mieux connu sous le nom de AGIR pour la Diable, a été officiellement formé le 22 juin 2005.

eco green protection
En 2011, cinq stations de ski du Québec ont été sélectionnées pour participer à une vaste étude visant à évaluer les impacts reliés au fonctionnement d’une station de ski. Cette initiative était le fruit d’une collaboration entre l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), qui finançait l’étude. Nous avons eu le privilège d’être l’une des cinq stations choisies et les informations recueillies en cours de processus ont été des plus instructives!

Ellio, une firme de consultants en développement durable spécialisée en analyse du cycle de vie, nous a accompagnés dans cette démarche.

La première étape de l’étude consistait à colliger un grand nombre de données portant sur plusieurs paramètres, entre autres :

  • le profil des vacanciers (nombre, provenance et durée de séjour)
  • l’entretien de la station (neige, damage et opération des remontées mécaniques)
  • le transport (déplacement des visiteurs, employés et navettes)
  • la restauration
  • la gestion des déchets
  • la consommation d’eau
À l’aide des données recueillies, Ellio a effectué le bilan de nos impacts et a identifié les activités générant le plus d’impacts. Ensemble, nous avons déterminé quelles actions pourraient être posées pour réduire ces impacts. Enfin, nous avons pu quantifier les potentiels de réduction et fixer des objectifs réalistes pour réduire notre empreinte écologique.
En 2011 et 2012, en collaboration avec la Ville de Mont-Tremblant, nous avons entrepris un projet de compensation environnementale. Le projet consistait à dévier l'eau du réseau pluvial du secteur village vers un petit plan d'eau dans le but de la traiter à l'aide d’îlots flottants garnis de plantes. Avant que ce détournement existe, l'eau pluviale coulait directement vers le lac Mercier. L’efficacité de ce système de traitement naturel sera évaluée sur une période de cinq ans.

eco green protection